Conclusion

 

 

 

La voie du Mont Saint-Michel que nous venons de parcourir est merveilleuse, belle et agréable. Les accueils y sont chaleureux.

Le pèlerin amoureux de l'art est comblé. Chapelles, églises, abbayes, cathédrales, ponts, écluses, moulins, maisons de caractère, châteaux et monuments historiques sont omniprésents. Il n'y a que l'embarras du choix.

  

Le pèlerin amoureux de la faune et de la flore ne peut rester insensible à tout ce que le Chemin lui donne de voir, d'entendre et de sentir.

 

Le chant des tourterelles des bois, des coucous, des alouettes, des hirondelles, des pigeons ramiers, des canards sauvages, des poules d'eau, les cris des buses, des corbeaux, des étourneaux rythment nos pas.

Nous regardons des lapins, des lièvres, des chevreuils au cours des étapes matinales.

Nous observons une fraie de carpes au bord de la Vilaine.

Les vipères et les couleuvres nous surprennent lorsque le soleil est haut dans le ciel et que la journée est chaude. Pèlerin, marches au milieu des chemins de halage…

Nous admirons des chênes centenaires, des orchidées, chères à Jacques, des bouquets naturels de fleurs multiples et variées.

 

Le parfum des foins fraîchement coupés, des chèvrefeuilles, des sureaux, des châtaigniers en fleurs, des roses et de l'aubépine titille nos narines.

Nous découvrons aussi hélas quelques vestiges modernes abandonnés par un randonneur non respectueux de l'environnement : quelques sacs poubelles oubliés par des égoïstes, des canaux et des rivières qui souffrent du manque d'eau…

Pendant 18 jours, j'ai pris beaucoup de plaisir à semer la promotion des différents types de Dons sur un Chemin de rêves, de découvertes, de partages mais surtout un Chemin de rencontres.

Rencontre avec la nature, avec les humains, avec soi et je l'espère pour les quelques 300 personnes à qui j'ai remis la carte de l'infirmier pèlerin randonneur, une rencontre avec le malade…

Pèlerin ou randonneur, emprunte la voie du Mont Saint-Michel pour te rendre à Saint-Jacques de Compostelle. Elle n'est pas très physique. Tu auras le temps d'abandonner et de t'abandonner et ainsi être prêt à te laisser "porter" par le Camino…

Lecteur, pèlerin, randonneur, une fois ton parcours achevé, prends le Chemin qui mène à la rencontre de Malade… Deviens Donneur.

 

Pèlerin Randonneur : au cours d'une soirée témoignage à Tossiat dans l'Ain, Jean-Claude, jeune président de l'ADSB des Telecom, me fait remarquer que dans pèlerin randonneur, il y a R(E)IN et DONNEUR ; une invitation pour l'infirmier pèlerin randonneur à poursuivre sa mission…