Nos hébergements

 

 

Jacques aime souligner que le touriste demande et le pèlerin remercie.

Tous les trois, nous avons cet esprit du Chemin qui consiste à faire l'étape puis de trouver le gîte pour la nuit.

Nous vivons donc au jour le jour. Il n'y a pas de structures d'accueil comparables à ce que nous avons connu sur le Camino.

Nous nous adaptons en fonction des propositions, de nos rencontres, de nos relations amicales et familiales.

Nous faisons nos pauses chez d'anciens pèlerins, dans nos familles, chez des amis, à l'hôtel, dans des chambres d'hôtes, à la ferme, dans des locaux mis à notre disposition par des municipalités, dans un camping, un gîte équestre et un appartement mis à notre disposition par le directeur d'une maison familiale rurale.

 

 

 

 

Nous constatons que plus l'hébergement proposé est "sommaire", plus l'accueil est chaleureux et fraternel. Nos hôtes s'excusent de mettre à notre disposition des locaux sans confort. Le plus important pour nous est d'être à l'abri.